scrum-boardLes méthodes Agiles (Scrum ou Kanban) ont démontré leur efficacité, c’est un fait : mettre le focus sur la satisfaction client, la rapidité de livraison pour recueillir au plus tôt les avis, le dialogue dans et autour de l’équipe, l’amélioration continue…

Tous ces principes renforcent positivement l’esprit d’équipe, la qualité du service ou produits délivrés et donc la productivité de l’entreprise et son image.


Méthodes Agiles : le post-it est roi


Oui le post-it est roi ! Roi car le post-it (papier ou numérique, on y reviendra) incarne à  lui seul l’esprit Agile; Roi car le post-it est l’élément indispensable du tableau de bord Agile.

La taille de ce bout de papier est aussi un atout : cela oblige les gens à  être très synthétiques et précis, pour cibler directement et rapidement la tâche et l’élément clé de la tâche à  réaliser. Il oblige donc à  la réflexion : quels sont les quelques mots les plus utiles pour résumer cette tâche ? Sur quoi doit-on mettre notre focus pour réaliser cette tâche ? Qu’est-ce qui est important pour nous sur cette tâche ? Tous les membres ou chef d’équipe Agile se posent et se sont posés ces questions…

Un post-it est éphémère et cela a aussi toute son importance : au bout d’une semaine il se décolle. Cela paraît bête mais au contraire c’est très important ! En une semaine, la tâche doit être réalisée, ou alors quelque chose a mal été fait. Il se décolle et tombe par terre, si personne ne juge utile de le ramasser (et de trouver un moyen pour qu’il reste collé) c’est que cette tâche n’avait pas énormément d’importance sur votre tableau. Bon d’accord, dans les faits, on utilise tous un petit aimant pour justement éviter qu’il tombe trop rapidement…

Ce petit bout de papier permet aussi d’être déplacé facilement, décollé puis recollé, de colonne en colonne pour faire avancer son état et donner de la visibilité sur l’avancement de la tâche : tout simplement pratique ! Le post-it, c’est cette petite manipulation quotidienne, en général le matin, lorsque l’équipe fait son point quotidien et discute de l’avancement des tâches.

Le tableau Agile papier c’est bien, mais lorsque vos équipes travaillent à  distance, ou que vos services doivent communiquer ensemble pour faire avancer plusieurs tâches en parallèle ou que vous avez besoin de rapports et d’indicateurs de suivi, il faut un outil puissant pour numériser votre tableau et donc donner une visibilité claire de votre travail à  l’ensemble de l’entreprise.

jirasoftware_rgb_blue_atlassian

Pour avoir utilisé JIRA Software dès ces débuts avec mes équipes de développement (anciennement appelé GreenHopper, puis JIRA Agile),  j’ai vu l’outil évoluer au fil de mes sprints et de mes années Scrum. J’ai rarement vu un outil devenir aussi puissant (hors mis le produit sur lequel mes équipes travaillaient évidemment ;). Glisser-déposer, personnalisable à  volonté, belles interfaces lissées et intuitives…

La liste des fonctionnalités s’est allongée mois par mois, année après année, rendant toujours plus conviviale l’utilisation de l’outil JIRA. Combiné à  des indicateurs de suivi et des rapports, le suivi du travail de mes équipes, la préparation des sprints, etc… Ce qui me plaît particulièrement c’est que ce produit Atlassian donne une version numérique du post-it :

  • forçant à  résumer la tâche par le champ Résumé
  • personnalisable avec ajout de champ à  volonté : le composant notamment que j’utilise beaucoup
  • le glisser-déposer pour l’avancement de la tâche sur le tableau agile numérisé
  • une fonctionnalité d’impression de ce post-it numérique : très pratique en début de sprint
  • les rapports et indicateurs pendant et après les sprints
  • sans oublier le lien à  Confluence pour la documentation (et la super macro Roadmap récemment ajoutée !)

Tout est fait facilement et rapidement ! Et cela permet de mettre l’accent sur ce que l’on produit et non pas la manière dont on va le produire. Chacun fait ce qu’il veut avec Agile, il y a des principes, il y a des bases mais la méthode s’adapte en fonction de vous et de votre entreprise, l’outil n’est qu’un moyen pour y arriver.